RÉ-INVENTER le GERS

 

Télécharger le kit de communication

 

POUR VOTER :

Consultez les projets par thématique ou par canton.

Vous pouvez voter jusqu’à 6 projets.

Connectez-vous à votre compte.

Allez sur une fiche projet.

En sélectionnant ce projet, il s’enregistre dans l’urne en haut à droite de l’écran.

Vous pouvez y sélectionner jusqu’à 6 projets.

Vous pouvez modifier votre sélection tant que vous n’avez pas validé votre vote final.

Lorsque vous avez choisi tous vos projets préférés, validez votre sélection dans l’urne.

Votre vote est définitivement et directement comptabilisé.

 

Avec le Budget Participatif Gersois, le Conseil départemental propose aux citoyens une véritable innovation démocratique en leur donnant la parole et en souhaitant s’appuyer sur leur expertise et leur créativité.

Pour ce premier budget participatif dans le Gers, qui est aussi le premier en France à l’échelle d’un département entier, c’est un million d’euros qui permettra de financer les projets proposés et choisis par les Gersois.e.s.  Les jeunes ont pu également participer et exprimer leur opinion dans le cadre du budget participatif dont  100.000 € seront dédiés à leurs propositions.

Après la phase de dépôt d’idées achevée le 15 juillet, et à l’issue d’une phase d’analyse et d’échanges  pendant l’été, 370 projets concrets ont  été construits à partir des 1.000 idées déposées

Ainsi, tous les projets soumis au vote sont issus des propositions des Gersois.e.s eux-mêmes.

Grâce à ce budget participatif, nous transformons le Gers collectivement.

A vous, maintenant, de décider du Gers de demain !

A partir du 1er octobre à 14h et jusqu’au 31 octobre, votez directement en ligne sur le site, ou dans votre mairie. Les modalités de vote vous seront précisées.

Co-construction des 370 projets : on vous explique.

Toutes les idées déposées ont été étudiées.

 

PREMIÈRE ÉTAPE : L’ÉTUDE DE RECEVABILITÉ

 

Sitôt la phase de dépôt achevée le 15 juillet, les services du Département ont analysé la recevabilité des projets, selon les quatre grands critères du budget participatif :

  • relever de l’intérêt général : le projet doit potentiellement bénéficier à tou.te.s les Gersois.e.s.
    Exemples : la création d’une entreprise à caractère commercial ne relève pas de l’intérêt général. Un projet associatif, culturel ou sportif, peut relever de l’intérêt général.
     

  • constituer une dépense d'investissement, sans générer de dépenses de fonctionnement trop importantes.
    Exemples : l’aménagement de lieux publics, l’achat de véhicules associatifs, d’équipements pour les associations, sont des dépenses d’investissement. La construction d’une piscine, l’organisation d’un événement, génèrent trop de dépenses de fonctionnement (entretien, rémunération de personnel…) pour être recevables.

  • entrer dans les domaines d’intervention du Département : en effet,  la réglementation peut interdire au Département d’intervenir dans certains domaines, qui ne peuvent relever que d’autres collectivités.

Exemples : la gestion des déchets ou l’aide économique.

  • être déposé par une Gersoise ou un Gersois, à titre individuel ou collectif

 

SECONDE ÉTAPE : LA PRÉ-ÉTUDE DE FAISABILITÉ TECHNIQUE

 

Une fois passée l’étude de recevabilité, les projets recevables ont été soumis à l’expertise technique des services du Département. À ce stade, étant donné le volume conséquent de projets à examiner, les objectifs de cette pré-étude ont été de détecter d’éventuels obstacles à la réalisation du projet et d’en fournir un chiffrage estimatif. Les modalités précises et définitives de mise en œuvre sont définies plus tard, si le projet remporte le vote.

Les idées recevables ont parfois dû être précisées en collaboration avec leur(s) auteur(s) pour les transformer en projets soumis au vote. Certaines idées, similaires, ont pu être fusionnées en un seul projet.

Les idées non recevables et/ou non faisables n’ont malheureusement pas pu être retenues dans le cadre de ce budget participatif. Soit elles ne relevaient pas de l’intérêt général, soit elles ne correspondaient pas à de l’investissement, soit leur réalisation nécessitait un budget bien supérieur à 1 M€, soit leur faisabilité technique n’était pas suffisamment validée, soit elles ne pouvaient pas être mises en œuvre en 2019.

Pour autant, ces idées, autant que possible, feront l’objet d’une réflexion plus large ou d’une réorientation vers des dispositifs ou des interlocuteurs plus pertinents. Si votre idée n’a pas pu être proposée au vote du Budget Participatif Gersois Edition 2018, nous en regarderons ensemble les motifs.

Chaque décision sera explicitée par un message public et personnalisé, affiché sur la fiche de l’idée, consultable en ligne. Ces messages seront publiés au fur et à mesure de leur rédaction, au mois d’octobre.