<< Retour aux paroles de lauréats

« LA MUSIQUE C’EST LA VIE » (Elisabeth Brocas, EHPAD de Samatan)


Localisation :

32130 Samatan, France

La parole du lauréat :

La musique rend les gens heureux. C’est pourquoi l’EHPAD de Samatan a pour habitude de proposer à ses résidents d’agrémenter leurs journées en écoutant des titres et artistes à leurs goûts. Mais l’utilisation de postes lecteurs de CDs entraine des inconvénients, comme l’obligation de disposer d’une grande collection de disques pour satisfaire des demandes variées, mais aussi des problèmes récurrents pour retrouver des CDs dispersés, où dont le disque ne correspond pas à la pochette. A la faveur d’un passage dans un autre EHPAD, Elisabeth « Babeth » Brocas, du service animation de l’EHPAD, découvre une borne musicale. A disposition des résidents et du personnel, celle-ci est facile d’utilisation et permet de nombreuses activités en lien avec la musique :
-    Se distraire et s’évader en écoutant les nombreuses œuvres musicales stockées sur son disque dur.
-    Jouer grâce aux quiz musicaux ou aux lotos.
-    Chanter avec le karaoké.
Si la musique amène aussi aux résidents d’un EHPAD la possibilité d’exercer et entretenir leur mémoire, voire d’échanger avec des plus jeunes, son principal apport dans ce contexte est qu’elle apaise, tout en procurant du plaisir. D’autant que, comme le dit Elisabeth Brocas : « Qu’est-ce qui reste jusqu’à la fin ? La musique ! ».
C’est à l’occasion d’une réunion d’information sur le BPG à la mairie de Lombez qu’Elisabeth Brocas imagine de monter un projet dont l’objectif serait de doter l’EHPAD de Samatan d’une de ces bornes musicales. Ensuite, tout s’enchaîne. L’association-support sera « Vivre Toujours » et l’idée est soumise à l’équipe du BPG, qui aide Elisabeth Brocas et Vivre Toujours à l’affiner, avant de lancer sous le nom « #465 – De La Musique Pour Nos Ainés ».


« Il fallait être derrière les gens »


La campagne pour ce projet est menée par une équipe de 10 personnes, avec en premier lieu les membres du bureau de "Vivre Toujours". Le bouche-à-oreille en est le principal vecteur. Elisabeth Brocas l’assure : « Tout le monde a fait campagne dans l’équipe ». En premier lieu, les résidents et les familles de l’EHPAD sont sollicités pour voter en faveur du projet, ainsi que le personnel du Centre Hospitalier de Lombez, dont dépend l'établissement. L’équipe se rendra aussi sur le marché de Samatan, où l’accueil sera très bon, d’autant que les élus locaux soutiennent le projet et le promeuvent à leur tour. Internet sera également utilisé, via des mailings de masse et les réseaux sociaux, notamment Facebook. Conséquence : les votes par Internet vont crescendo, jusqu’au dépouillement. Le correspondant de la presse locale est sollicité et un article est publié sur le projet, lui donnant une belle visibilité. Néanmoins, Elisabeth Brocas et son équipe de l'association Vivre Toujours doivent faire preuve de ténacité et doivent souvent rappeler leur promesse à ceux qui se sont engagés à voter, mais ne le font pas toujours pour autant. « Il fallait être derrière les gens » se rappelle-t-elle.
Le jour du dépouillement, Elisabeth Brocas est à son domicile. C’est par le SMS de félicitations que lui envoie une connaissance qu’elle apprend que le projet pour lequel elle se démène depuis des mois est lauréat du Budget Participatif Gersois. « On n’en croyait pas nos yeux. Je sautais partout » se rappelle-t-elle. Après confirmation par la page Facebook du Conseil Départemental, les résidents de l’EHPAD sont informés. A leur joie s’ajoute le sentiment réconfortant d’être reconnus et pris en compte par la population de « l’extérieur ».


Le premier projet lauréat du Budget Participatif Gersois à être inauguré.


Une fois la convention avec le Conseil Départemental signée, la borne musicale est commandée. Dès sa réception, elle est branchée. Dans l’euphorie, l’équipe de l’établissement se met à danser, provoquant l’arrivée et la curiosité des résidents, qui ne vont pas tarder à goûter aux joies de la musique sous toutes ses formes. Une fois par semaine, un loto est organisé dans l’EHPAD grâce à la borne, tout comme les répétitions de la chorale des résidents. De son côté, l’ergothérapeute prévoit de l’utiliser pour les ateliers-mémoire. Outre la diffusion de chansons des standards de Tino Rossi, Franck Michael ou Frédéric François, plébiscités par les résidents, d’autres utilisations sont découvertes : les lotos musicaux, les quizz musicaux ou encore la possibilité de faire défiler des photos sur la borne. Et ce n’est qu’un début, car les mises à jour régulières promettent de nouvelles activités. Quelques semaines après son installation, cette borne musicale de l’EHPAD de Samatan est un succès. En mars 2019, elle est le premier projet lauréat du Budget Participatif Gersois à être inauguré, 10 mois à peine après le dépôt du projet. A cette occasion, le Président Philippe Martin constate le grand intérêt de cet équipement et se laisse même aller à quelques pas de danse avec une résidente.
A l’attention des futurs porteurs de projets pour le Budget Participatif Gersois, Elisabeth Brocas distille à présent ces quelques conseils :
-    Travaillez en équipe.
-    Utilisez au maximum votre réseau et forcez sur le bouche-à-oreille.
-    N’attendez-pas que les choses viennent. Précédez-les, prenez les devants.

L’équipe et les résidents de l’EHPAD de Samatan sont unanimes : cette borne musicale a amené de la joie dans l’établissement et tous se félicitent d’avoir entrepris la démarche BPG. Et Elisabeth Brocas d’estimer que les raison du succès sont simples. Tout d’abord, les votants ont souhaité faire un geste pour les anciens. Mais avant tout, la musique est un langage universel : « La musique, c’est la vie ».


Montant alloué (€) :

5300 €


Parole de lauréat publiée
Créé il y a 11 jours